Gastronomie
La poule de Gournay
Comité de Jumelage  Gournay-en-Bray  -  Hailsham 

Plus, il ne se contente pas de régénérer cette race, il remet au goût du jour « LE POULET A LA REINE », technique d’engraissement qui permet d’obtenir des poulets de très grande valeur gastronomique, au moins égale, si ce n’est supérieure à celle des chapons.
En effet, les coquelets de GOURNAY race pure sont de petits poulets nerveux, à la chair ferme, mais pleine de saveur. Il faut savoir que la réputation de la poule de GOURNAY s’est d’abord faite par ses qualités de pondeuse et non par ses qualités de volaille de chair.
Ceux sont les fermières au début du XXème siècle, qui pour valoriser leurs coquelets, les engraissaient avec des céréales macérées dans du caillé de lait ou de babeurre.
Cette méthode d’engraissement était onéreuse, difficile à maîtriser techniquement. Elle fut abandonnée.
Par chance, le père de CLAUDE et un ami avaient vu et participé avec des proches à la pratique de ce mode d’engraissement.
Claude put ainsi, à partir des éléments fournis par ces deux personnes, et riche de sa compétence, de son expérience en aviculture, maîtriser cette technique qu’il a peaufinée.
Chaque année, essentiellement pour les fêtes de fin d’année, il produit quelques dizaines de POULETS A LA REINE

Plus récemment, grâce à un producteur bio qui a refait le fromage de GOURNAY ( un bombard très crémeux, 60 % de matière grasse !...),
Il crée une recette : LE GOURNAY AU GOURNAY,
le poulet de Gournay à la reine servi avec une sauce à base du fromage le Gournay.
Ceux qui ont eu la chance, à ce jour, de déguster ce plat, l’ont qualifié de produit digne de la plus haute gastronomie française, finesse, saveurs, etc,…Un vrai produit de terroir qui émoustille les papilles !...

Et puis l’an dernier, lors d’un déplacement à HAILSHAM, CLAUDE a offert une série d’œufs à couver issus de ses meilleurs reproducteurs à Madame  HARPER, Carters Corner Farm.
Les GOURNAY sont désormais implantés chez nos amis anglais et symbolisent la ruralité brayonne dans l’EAST SUSSEX.
Souhaitons-leur un bel avenir près de leurs congénères : les sussex(1)

(1) Race de poule, bien connue dans les fermes brayonnes et qui a vu le jour dans le Sussex.
Claude Petit avec un coq Gournay des Bosquets. Photo MM.
                 Disparue, il l’a fait renaître !…
En effet, après la deuxième guerre mondiale 1940/1945, la poule de GOURNAY a disparu des basses-cours brayonnes.
Il fallait un passionné comme l’est notre vice président, CLAUDE PETIT, pour la faire revivre.
En 1960, il récupère quelques sujets chez deux éleveurs qui possédaient les derniers éléments de cette race. Il sera pendant près de quinze années le seul éleveur en France à posséder la véritable poule de GOURNAY.
Zootechnicien de formation, patiemment il va régénérer cette très belle race locale, cailloutée noire et blanche. Au XVIIIème siècle, elle a contribué à la réputation du marché de GOURNAY ( 1 500 000 œufs par semaine).
Au fil des années, il reconstitue une importante population et diffuse des descendants chez d’autres éleveurs amateurs.
La race est sauvée.

Accueil
Le comité
Activités
Les 2 villes
Cartes anciennes
Histoire
Bulletin de liaison
Documentation
Informations
A visiter